Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com

"Trois Hommes sur un Toit " …. Théâtre à Billère (64) .

23 Février 2019 , Rédigé par DP Publié dans #spectacles

"Trois Hommes sur un Toit " …. Théâtre à Billère (64) .


... le déluge, quelques vieux bouts de toit, une cheminée - qui fume encore ?- qui émerge... comme un radeau immobile, pétrifié dans une immensité étrange. Le silence partout, parfois un mince filet de vent - ou est-ce un rêve ?... Un ciel qui s'est perdu...Trois personnes ont survécu ... ou plus ? qui le sait ? et comment le savoir ? cernées par les eaux, elles ne peuvent pas partir de ce toit. Elles n'ont pas mangé depuis trois jours, ne peuvent presque pas bouger tant l'espace est restreint, et pensent ne plus avoir rien à attendre.
Alors elles parlent, elles pensent, il n'y a plus que ça à faire, mais est-ce seulement utile ? Elles s'interrogent sur les humains, sur ce qu'ils ont fait et ce qu'ils sont devenus, les remettent en question. Peut-il, dans cette île perdue, y avoir des réponses ? La religion ? ... peut-être, ou pas.
Elles ne savent pas, elles ne comprennent plus rien.
Alors...vérités ? hallucinations ? espoir ? désespoir ? Tout est-il perdu ? L'une d'elles sauvera-t-elle les hommes ?
Comment tout cela finira-t-il ?
Le spectateur attend, espère avec les personnages et puis ... le dénouement, brutal, le surprend et le laisse sur sa faim, sa faim ou ses questionnements ? on a du mal à applaudir, est-ce fini ? ... et bien, c'est finalement au spectateur, à chacun de nous, de choisir, d'inventer et ça, c'est super !
Un très beau texte, de Jean-Pierre Siméon, pour ce huis-clos perdu dans l'immensité déserte, quatre excellentes comédiennes, une mise-en-scène splendide et intelligente, portent cette réflexion qui nous pique le cœur et l'esprit tant elle est actuelle.
Merci à Cliff Paillé d'avoir encore une fois su accueillir à Billère, une troupe talentueuse: les " Hams'allument ".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article