Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com

EMOTIONS - ATELIER ECRITURE SEPT 20

27 Septembre 2020 , Rédigé par AB Publié dans #Ecrits

     Moi ce que j’aime en lui, ce sont ses mains, de grandes mains de maçon qu’il pose, paumes ouvertes en haut, sur le gros velours côtelé de ses pantalons. Et ces grandes mains claires, au milieu des tissus sombres ont l’air d’être détachées du corps, indépendantes. On dirait deux grands oiseaux fatigués, au plumage froissé

par trop de voyages, qui attendent bien sagement qu’on les renseigne sur leur ultime  migration.

 

Elle me disait souvent « Fais comme il faut » -elle prononçait « cômifô ».

Une allusion à des règles déroutantes, jamais énoncées, pas vraiment comprises.

La peur de se faire remarquer et ainsi de connaître la honte. Alors, on faisait tout « moyen » . On s’habillait classique, on ne parlait pas trop fort et au-delà d’une politesse de bon aloi qu’on maîtrisait bien, on ressentait toujours la crainte confuse de faillir. Ça, c’était la vie dehors, à la fois contrainte et paisible.

Dedans, il y avait la couleur, la fantaisie, le chant des canaris, des avalanches de plantes vertes, des chansons, une cuisine aux arômes intenses, toutes choses trop personnelles qu’on partageait uniquement avec quelques rares copains d’école ravis et la famille.

Aujourd’hui ,je pense à tout ce qui existait pour nous, à côté du conformisme.

Des années soixante -le politiquement correct d’aujourd’hui ? - et je me dis qu’il est dommage qu’au nom du « cômifô », on n’ait pas partagé davantage ce qui faisait le sel de notre vie.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article