Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com
Articles récents

Dolor y gloria - Aldomovar

20 Mai 2020 , Rédigé par MA Publié dans #Ciné

Grande pelicula 👏🏻👏🏻👏🏻

Bon, je ne pousserai pas mon espagnol plus loin ...
Simplement, j’ai adoré « Dolor y gloria » ou « Douleur et gloire », si vous préférez , le dernier Almodovar ...

J’ai regardé par curiosité, sans ne savoir du tout à quoi m’attendre ... pas du tout spécialiste du cinéma d’Almodovar, j’ai du en voir 1 ou 2 ( « La mala education » et « Volver » peut-être ), même pas « Talons aiguilles » ... faut dire que mon espagnol ne m’aide pas beaucoup dans cette affaire ...

Mais là, j’avoue avoir été conquis ...

Lo que me gusta en unos palabras :

- Le côté esthétique ... j’ai trouvé le film très beau ... l’image, la photo , les couleurs ... l’histoire, bouleversante , merveilleuse et tragique ...

- La mise en scène ... d’une grande fluidité ... comme si tout était méprisé à la perfection avec une impression de lâcher prise... tout est hyper agréable à l’œil ... presque tous les plans sont merveilleux ... la photo est sublime ...

- et enfin et surtout Antonio Banderas ... me suis souvenu après qu’il fut récompensé pour ce rôle ... il n’est pas Pedro Almodovar, il le réinvente avec Salvador Mallo ... il est incroyable ... un acteur, voilà un sacré acteur ... y muy elegante 😎

En resumen, una grande pelicula... incluso si no hablas español como yo 🙃

Dolor y gloria 🙌🏻🙌🏻🙌🏻👌

 

Lire la suite

Que pourrait nous dire encore aujourd'hui Victor Hugo? 27

19 Mai 2020 , Rédigé par JC Publié dans #Ecrits

 

Lire la suite

Sauver la planète - La grande librairie

18 Mai 2020 , Rédigé par MG Publié dans #LIVRES

« La grande librairie » sur France 5, du 8 avril 2020

 

avec , pour présentateur l’emblématique Francois Busnel ,

avec comme invités :

Pierre Rabhi, écologiste, philosophe, agriculteur, « J’aimerais tant me tromper » , « Vivre mieux sans croissance » .

Cyril Dion, écrivain et réalisateur, « Petit manuel de résistance contemporaine »

Hubert Reeves, astrophysicien, « La terre vue du cœur »

 Emmanuelle Pouydebat , Directrice de recherche au CNRS, « Quand les animaux et le végétaux nous inspirent »

 Pascal Picq, paléontologue, « Sapiens face à sapiens » .

 

Une émission littéraire ayant pour thème « sauvons la planète » avec de grands spécialistes, invités pour discourir ensemble et converger vers une idée commune.

La distribution de l’émission est « Dream team » , comme on dit au cinéma.

 

J’ai trouvé Pierre Rabhi, agacé par le temps qui passe et les solutions qui tardent. Il avait souvent la tête tournée ailleurs alors que ses collègues s’exprimaient. « Si les animaux apprenaient que l’etre humain déserte la planète, ils feraient une fete à tout casser ! » dit-il , provocateur . Comment vivre mieux ? comment consommer mieux ? Pierre Rabhi propose des solutions simples que chacun peut mettre en œuvre dans Vivre mieux sans croissance (Presses du Châtelet). L’agriculteur prône la modération, qu’il nomme joliment « La sobriété heureuse », face à une croissance galopante et à ses conséquences irréversibles pour la planète et pour l’humanité.

 

Cyril Dion, de l’association Colibri , comme Pierre Rabhi, eut une réflexion poussée et érudite. Avec son Petit manuel de résistance contemporaine (Actes sud), il propose des actions concrètes pour faire face au danger qui nous menace. Le romancier, par ailleurs réalisateur du documentaire Demain (César du meilleur documentaire en 2016 et plus d’un million de spectateurs en salle) nous invite à inventer aujourd’hui un nouveau récit collectif.

 

Emmanuelle Pouydebat évoqua la complexité des animaux sur terre et leur intelligence de survie. Les animaux et les végétaux peuvent-ils nous inspirer des solutions pour nous adapter à un nouvel environnement ? Oui, répond la biologiste. Elle nous invite à découvrir les ressources extraordinaires de la nature.

 

Hubert Reeves mit la pédale douce, face aux écologistes en face de lui. Dans son dernier livre, il pointe l’impact des activités humaines sur la nature et nous invite à plus d’humilité. Un ouvrage accompagné d’une biographie sous la forme d’un entretien Je chemine avec Hubert Reeves (Seuil), dans lequel l’astrophysicien revient sur sa vie.

 

Pascal Picq avança seul, sur sa voie de l’Histoire, à travers la paléontologie. L’homme a évolué mais comment évoluera la situation si l’homme ne fait rien ? C’est la question que se pose l’un de nos plus grands spécialistes de la co-évolution. Il montre dans son nouveau livre, comment l’humanité devra s’adapter aux conséquences de ses actes.

 

 

Lire la suite

Fernando de AMORIM…

17 Mai 2020 , Rédigé par MG Publié dans #thème libre

Fernando de AMORIM…

 est un psychanalyste brésilien, qui officie à la télé, face à des stars du rap ;

 il a une façon extraordinaire, bien à lui, de faciliter l’échange… avec le sourire … avec de la bienveillance…  Avec de l’élégance.

Il reçoit ce jour, une jeune chanteuse de rap …

Lisa MONET, qui a eu une enfance, puis une jeunesse très difficile ;

Fernando de AMORIM arrive à communiquer avec elle, malgré son langage très cru des bas quartiers. Cette jeune star s’est prostituée ;

le psy , curieux, s’étonne de la vie de Lisa MONET,

 la fait parler,

 la fait reformuler ,

la reprend ,

 ses questions sont précises et obtiennent à tout coup une réponse ;

 L’émission s’appelle « Thérapie »,

la chaine se nomme Vice tv ;

 C’est une révélation, ça me rappelle ma jeunesse au cours de laquelle je cherchais un chemin personnel de vie…

 et l’envie de la psychanalyse m’aiguillonnait.

Fernando de AMORIM a une écoute profonde et active,

il se réapproprie les propos de l’invitée et demande la validation de l’interessée .

Fernando de AMORIM laisse aussi une place aux silences ; ces blancs sont parfois indispensables pour laisser venir les émotions, les mots.

Une démonstration médiatique de communication, sans failles d’un grand Monsieur, semble-t-il, de la psychanalyse ! Fernando de AMORIM.

Lire la suite

Renouveau

16 Mai 2020 , Rédigé par MP Publié dans #Ecrits

                   Renouveau

 

Tandis que nos prairies ondulaient sous le vent

Nous étions confinés dans ce monde d'avant

Quand nos monts désertés accueillaient le printemps

Habillant de couleurs Dame Nature en fête

On scrutait l'horizon derrière nos fenêtres

Nous laissant bien rêveurs, inertes, hors du temps.

Par cette pandémie, certains ne seront plus

D'autres, longtemps après, en resteront émus

Empreints de solitude, d'ennui ou de chagrin

Il leur faudra pourtant chercher du réconfort…

Quand certains autres encore, sur nos routes, aux abords,

Auront abandonné cruellement leur chien.

La terre s'ennoblit par cette effervescence

Elle brille sous les feux d'un soleil éclatant

Les vaches, les brebis, paissent paisiblement

Les oiseaux dans leur nid s'étonnent du silence

Leurs trilles audacieux dans le lointain résonnent

Faisant sortir du bois bizarrement la faune

Qui, traversant les champs, arpentent nos espaces :

Renards et sangliers, grenouilles, hérissons...

Une biche et son faon frôlent nos paillassons

De nombreux cigogneaux voient le jour en Alsace

Deux rorquals, à Marseille, ont abordé la côte

Un requin vu à Brest, un autre dans l'Hérault,

À la stupéfaction de ces quelques badauds

Encore sidérés par la vue de ces hôtes

Dans les eaux cristallines où l'air est pur et sain.

Car la terre respire et le ciel est serein

Qu'il veille sur nos âmes et qu'il en soit vainqueur

Ô temps, suspend ton vol et laisse-nous vivants

Reçois-nous différents de ce monde d'avant

Et que ce renouveau récolte le meilleur !

 

Martine – 11/05/2020

 

 

 

Lire la suite

Validé

15 Mai 2020 , Rédigé par MG Publié dans #thème libre

« Validé », avec la seyante : Sabrina OUAZANI,

Le charmeur : HATIK,

Franck Gastambide,

Le comique : Brahim BOUHLEL,

Le sage de la bande :Saïdou CAMARA.

 

Ici , avec « Validé », nous avons affaire à une série française sur Canal + , menée tambour battant par Franck Gastambide , sur le milieu anxiogène du rap .

Pourquoi anxiogène ?

 D’abord, il y a la rue, la rue qui intègre beaucoup de jeunes désœuvrés, qui passent leur temps au trafic de drogue, pour se faire de l’argent « facile » .

Il y a les caïds, chefs de clans, qui imposent leur pouvoir, qui dirigent par la terreur aussi.

Il y a heureusement une porte de sortie, c’est…

 la musique , et plus particulièrement le rap .

C’est quoi, le rap ?

une diction scandée ,

 une poésie recherchée,

 un combat reflété ,

 un son entrainant .

 

Partant de là,

on suit un jeune rappeur (Apash) et ses 2 acolytes, qui cherchent leur voie dans la musique ; ça ne sera pas sans obstacles , car la jalousie et l’envie des concurrents , l’aspiration vers le bas du milieu sont fortes . Peu ont le talent. Le rêve est très présent mais la réalité est parfois toute autre.

L’acteur principal est lui-même un rappeur dans le vent, Hatik ,

son « manager », doué pour les chiffres, est un garçon de couleur qui a la tête sur les épaules et le 3eme, un « community manager » , est le comique de la bande ,d’origine algérienne et à la recherche de conquêtes feminines et de beaucoup de thune . Il a un coté looser : Michel Blanc, dans « Marche à l’ombre ».

10 épisodes, de 30mn chacun, nous font traverser la rue, avec ces jeunes, à braver le danger, comme si on était à leurs côtés, à parcourir les couloirs des maisons de disques ;

 L’idée de « Validé », est originale et a le mérite d’être la première sur le milieu du rap français .

 

Lire la suite

« CYRANO DE BERGERAC »

14 Mai 2020 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

« CYRANO DE BERGERAC » d’Edmond ROSTAND, mise en scène de Denis PODALYDES (« L’avare »)

 

Vu sur France 5,

joué par la Comédie Française,

avec Michel Vuillermoz ( a reçu le Molière en 1998, avec « André le magnifique ») ,

Loïc Corbery ( vu récemment, dans « le misanthrope ») ,

Françoise Gillard dans le role envié de Roxane.

 

J’ai pris beaucoup de plaisir à revoir cette pièce classique,

 revisitée par la Comédie française .

La belle Roxane a toujours autant du mal à s’y retrouver entre ses 2 amoureux,

l’un CHRISTIAN, beau, gauche et emprunté,

l’autre, CYRANO,  laid, inspiré et captivant .

 

Les cadets de Gascogne (section d’assaut) dont fait partie Cyrano, sont à l’honneur, avec leur bravoure et leur belle santé, selon Rostand.

 

Les décors du théatre sont imposants et remarquables, avec… les volailles suspendues ( !) , le champ du siège d’Arras, Roxane en l’air ( !), etc.

 

Le belge Michel Vuillermoz, qui joue Cyrano n’a pas la partie facile, il donne pourtant énormément de sa personne pour nous convaincre, à tel point qu’il fait définitivement partie des grands, aux côtés des Depardieu, Torreton et Belmondo. Michel Vuillermoz est long, dégingandé, plus tout jeune, ses cheveux se font rares, sa voix est à la fois changeante et puissante. Il est à la hauteur du role qui peut effrayer tout un chacun, par sa carrure.

 

Le texte de Rostand est toujours aussi électrisant ; le général de Gaulle, à ce qu’il parait,chaque année, en était friand ;

« CYRANO DE BERGERAC » donne envie de se repencher sur les détails que l’on n’a peut-être pas bien perçus au fil du temps.

 

Bravo à toute la troupe de comédiens, qui ne représente pas moins d’une vingtaine de personnes sur scène !

 

Quelle belle idée du service public de diffuser cette pièce sur France 5 !

 

Extrait :

Moi, c'est moralement que j'ai mes élégances.
Je ne m'attife pas ainsi qu'un freluquet,
Mais je suis plus soigné si je suis moins coquet ;
Je ne sortirai pas avec, par négligence,
Un affront pas très bien lavé, la conscience
Jaune encor de sommeil dans le coin de son oeil,
Un honneur chiffonné, des scrupules en deuil.
Mais je marche sans rien sur moi qui ne reluise,
Empanaché d'indépendance et de franchise ;
Ce n'est pas une taille avantageuse, c'est
Mon âme que je cambre ainsi qu'en un corset,
Et tout couvert d'exploits qu'en rubans je m'attache,
Retroussant mon esprit ainsi qu'une moustache,
Je fais, en traversant les groupes et les ronds,
Sonner les vérités comme des éperons.



Edmond Rostand, acte I, scène 4.

 

 

Lire la suite

MON INCONNUE

13 Mai 2020 , Rédigé par MA Publié dans #Ciné

Hop hop hop ... j’ai vu aujourd’hui « Mon inconnue » en sortie nationale, dernier film de Hugo Gélin ... et j’ai adoré !
Les comédies romantiques on en a vu, revu, on ne le dit pas trop mais on adore ça ... fin moi en tout cas, j’aime ça ... t’as rien à perdre avec les Com Rom : si c’est bien, Bé génial, t’as pu t’évader un ptit peu, si ce n’est pas bien Boh bé, t’as essayé de t’évader un ptit peu ... C’est un peu comme l’homéopathie, tu n’es pas sûr que ça te fasse réellement du bien, mais au moins, tu sais que ça ne va pas te faire de mal ...
Je reviens à mon inconnue, au film !
la bande annonce était prometteuse ... le film tient toutes ses promesses ...
Le pitch en 2 mots : Raphaël, écrivain célèbre, se réveille du jour au lendemain, dans un monde où sa femme Olivia ne le reconnaît plus ... Comment va-t-il faire pour la reconquérir, dans cet univers où Olivia est devenue pianiste virtuose et mondialement connue...
Gélin revisite la comédie romantique et dépoussière le genre sous couvert de science-fiction/fantastique ainsi que les thèmes du couple, des liens entre l’un et l’autre, du destin, de la carrière de chacun, du sacrifice ... tout ça dans un Paris lumineux, merveilleux décor de ce conte de fée moderne ...
Parce que c’est ça la clé du film ... C’est moderne ... on y croit ! ça marche ! ça s’inspire forcément ... on pense à « Un jour sans fin », on pense à « Amour et amnésie », mais Gélin n’active pas les mêmes clés et développe son film à sa manière , avec sa plume , sa sensibilité et surtout sa modestie ... le film fonctionne aussi car il est sans prétention et ça fait du bien ...
Léger et grave , profond et farceur , le réalisateur nous plonge dans cette fable bourrée de charme et de bonnes idées ... le film est visuellement très beau et plein de plans , de répliques qui font mouche ... le tout porté par un duo inspiré ( François Civil et Joséphine Japy ). Mention spéciale tout de même à Joséphine Japy d’un charme dingue et un second rôle parfait avec Benjamin Lavernhe, qui crève l’écran dans ce rôle du meilleur copain, aussi relou que farceur ...
Mis à part quelques longueurs, je ne peux que vous conseiller « Mon inconnue ».
C’est un peu l’histoire qu’on aurait aimé inventer, raconter, vivre ou revivre ... ce film nous replonge dans nos pensées les meilleures, les plus éloignées, les plus secrètes, les plus lointaines ... Et nous fait rêver à écrire ou réécrire les plus belles lignes de notre histoire ...
Baudelaire disait « Allons au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau » ... assurément ça marche aussi au féminin ...
Mon inconnue 
🌟🌟🌟 MA

Lire la suite

Que pourrait nous dire, encore aujourd'hui, Victor Hugo? 26

12 Mai 2020 , Rédigé par JC Publié dans #Ecrits

 

Lire la suite

 Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran »

11 Mai 2020 , Rédigé par MG Publié dans #LIVRES

  •  Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran »

D’Eric-Emmanuel SCHMITT

En livre de poche, 75 pages

Dos du livre : « Paris, années 1960…

 

Pour échapper à une famille sans amour, Momo, un garçon juif de 14ans devient l’ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue.

Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n’est pas arabe,

la rue Bleue n’est pas bleue

et la vie ordinaire peut-être pas si ordinaire…

 

« Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran »

S’est vendu à près de 3 millions d’exemplaires dans le monde. »

 

J’ai choisi cet extrait page 67,

mais il y en aurait tant d’autres,

 pleins de poésie et de tendresse :

 

« -Evidemment, Momo, tu as vu comment tu t’y prends ? tu les fixes en ayant l’air de dire : « vous avez vu comment je suis beau. » Alors, forcément, elles rigolent. Il faut que tu les regarde en ayant l’air de dire : « je n’ai jamais vu plus belle que vous. » Pour un homme normal- je veux dire un homme comme toi et moi -pas Alain Delon ou Marlon Brando, non- ta beauté, c’est celle que tu trouves à la femme. » 

Lire la suite