Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com
Articles récents

Faire un bouquet avec ses fleurs préférées

7 Juin 2022 , Rédigé par NC Publié dans #Ecrits

Faire un bouquet avec ses fleurs préférées

Libre comme l’air, le coquelicot s’incline avec le vent au milieu des champs de blé dont il fait ressortir les épis. Il offre un patchwork de couleur dominant, éblouissant et personne ne peut le rater dans un paysage champêtre digne de ce nom où il s’impose et arbore sa domination.

Mais voilà, le revers de la force est la fragilité et dès qu’il s’ouvre, on ne donne pas cher de sa peau au pavot. Ses pétales sont si délicats…

Il pourrait peut-être consulter la violette minuscule et si forte. Sa tête sort doucement de sa cachette sur un tapis de mousse. Elle prend son temps, elle, toute discrète. Pourtant, elle est célèbre dans la capitale rose (Toulouse) où les petits bouquets de violettes se vendaient comme des petits pains dans les années d’antan !

Malgré son succès, elle est restée humble et ne ressemble à aucune autre, exceptée, peut-être, la pensée…

Elle doit lever la tête pour aller à la rencontre de la marguerite, majestueuse fleur des champs par excellence, qui lui servira de parasol. Elle s’expose la marguerite à l’esprit curieux des humains, qui, indifférents à sa souffrance lui arrache les pétales un à un, pour tirer au sort les sentiments… « C’est un bien triste sort » ! pense la violette…que de finir ainsi !

Mais la violette et le coquelicot en conviennent : la marguerite est belle et ressemble à un soleil. Elle éclaire la nature et charme toujours le promeneur qui ne résiste pas à l’idée de faire un joli bouquet.

La violette toute coquette, le coquelicot tout beau, la marguerite reine des prés…je les ai rêvés pour les assembler en un magnifique bouquet digne d’une aquarelle tel un arc-en-ciel !


 

Lire la suite

« Liberté -égalité -fraternité »

6 Juin 2022 , Rédigé par JG Publié dans #LIVRES

« Liberté -égalité -fraternité » de Cynthia Fleury, Mona Ozouf et Michelle Perrot ( ces deux dernières nous ayant offert un bien joli échange à la grande librairie la semaine dernière …) . Un bien joli petit livre, tout petit, paru aux éditions de l’Aube à l’initiative d’Eric Fottorino. J’ai déjà dit et redit ma grande vénération pour Mona Ozouf, son travail, ses écrits, sa pensée, sa personnalité. Et là, elle fait une belle démonstration du fait que les trois valeurs du triptyque républicain sont indissociables et complémentaires et que, surtout, le troisième, c’est-à-dire la fraternité si souvent oubliée, est indispensable pour évoquer le « commun », ce qui nous réunit. La liberté est une affirmation individuelle et l’égalité une aspiration jamais réalisée. Mais la fraternité marque la limite indépassable au champ d’action des deux premières. Ça me rappelle « le moment fraternité « de Régis Debray bien sûr. Et ça ne fait que relancer mon exaspération de voir ce triptyque dévoyé toujours dans le même sens, celui de l’oubli de la fraternité… Ah cet insupportable « Liberté- égalité-actualité » de France 24 !!! Je vous en prie Madame Saragosse faites cesser cette infamie !

Lire la suite

Reinhardt

5 Juin 2022 , Rédigé par MG Publié dans #thème libre

Le 16 mai 1953, il y a 69 ans, c’est la mort de Django Reinhardt, le guitariste de jazz manouche.

 

Lire la suite

Cirque Pardi

4 Juin 2022 , Rédigé par MG Publié dans #spectacles

Woaw trop bien ce cirque Pardi , présenté par le Parvis en ce dimanche de mai, à 17h, sur le terrain Destarac à Ibos !

Malgré la chaleur du jour sous le chapiteau , nous nous sommes régalés par le biais de ces artistes qui n’ont pas froid aux yeux : Les filles, comme les garçons ,nous ont fait le show avec musique entraînante, prouesses physiques, humour… Tout y était , le spectacle se nommait « Low cost Paradise » pour signifier en vérité que tout l’intérêt venait des êtres humains présents.

En détail , j’ai vu un moustachu faire du vélo sur toutes les positions, en jouant de la trompette, puis le voilà (le même moustachu) qui sautait, pieds joints, sans ménagement sur ses partenaires au sol, j’ai vu un funambule monter sur la corde tendue à l’oblique, j’ai vu des clowns filles ( assez rare au cirque) , j’ai vu ( proposé par un artiste) une parodie du temps qui passe trop vite avec nos gestes mécaniques , j’ai vu des saynètes de théâtre avec très peu de texte, j’ai été impressionné par les performances physiques et sportives des jeunes femmes, j’ai entendu ( par un artiste « rebelle »)des appels à la réaction dans ce monde devenu si incertain, j’ai écouté des morceaux de musique (techno et autres) joués par les artistes en direct et très prenants...Bravo ! Un régal pour les yeux ! Presque 2 heures de spectacle qu’on n’a pas vu passer.C’était le choix de l’association ADE de mettre en lumière ces acrobates fous et ils ne se sont pas trompés . Vive le cirque !

 

Lire la suite
Lire la suite

La CANTATRICE CHAUVE

2 Juin 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Le 16 mai 1950, il y a 72 ans,

ce fut la date de la création de « La cantatrice chauve » d’Eugène Ionesco.

Lire la suite

Entre les murs

1 Juin 2022 , Rédigé par DP Publié dans #Ciné

75 ème Festival de Cannes ?

Ce qui est super c’est que la chaîne CultureBox, la chaîne 14, va présenter chaque soir un film primé à Cannes !

Ce soir , la Palme d’Or de 2008, le film de Laurent Cantet :

" ENTRE LES MURS "... un prof d’un collège de la banlieue parisienne et sa classe de 4 ème.

Une pensée pour mon petit-fils Étienne prof de maths dans un collège de Neuilly sur Marne ( pas sur Seine !) .

Le prof : " -Qui connaît le mot succulent ?

- Ben dans succulent il y a sucer.

- Pas sûr ...et vous pouvez trouver mieux .

- Ben monsieur , alors pourquoi vous écrivez toujours au tableau des mots comme ça, des mots bizarres ?"


 

Lire la suite

Tout au fond de mon cœur…

31 Mai 2022 , Rédigé par AB Publié dans #Ecrits

Tout au fond de mon cœur…

 


 

Tout au fond de mon cœur, il y a un bouquet

La corde qui l’attache, ce sont les souvenirs

Les tenir dans mes mains c’est un peu revenir

A mes printemps passés, à ce qui m’a marquée.


 

* La belle de onze heures, étoile des garrigues

Ponctuant l’herbe sèche de ses pontes nacrées,

Une fleur ponctuelle : pour elle, l’heure est sacrée

Et très curieusement un lait d’oiseau l’irrigue.


 

Belle ornithogale, voie lactée du printemps

Qui coule en gouttelettes sur les gazons naissants,

Un végétal modeste et toutefois puissant

Et qui réveille en moi la fillette d’antan.


 

*Le lilas qui s’efface avec ses feuilles en coeurs

Un buisson chuchotant de son vert si discret

Et qui mousse au printemps de fleurs d’un blanc nacré

D’un mauve délicat ou d’un pourpre frondeur.


 

Les mains de mon grand-père, ridées comme une écorce

Se faisant aériennes pour cueillir un bouquet

Et ce parfum si frais qui ne peut que marquer,

J’espère toute l’année sa finesse et sa force.

*Et l’ancolie enfin, la dernière en mon cœur

Adoptée bien plus tard lorsque je vins hier

Au pays des vallées, du vert et des rivières

Reposer mon esprit écrasé de chaleur.


 

L’ancolie des fossés d’où la fraîcheur s’élève,

L’ancolie si légère, lançant ses vagues bleues,

La belle colombine clignant de tous ses yeux,

De nouveaux souvenirs portant de nouveaux rêves.

* * * * *


 

Tout au fond de mon cœur, il y a un bouquet

La corde qui l’attache ce sont les souvenirs

Les tenir dans mes mains, c’est un peu revenir

A mes printemps passés, à ce qui m’a marquée.


 

 

Lire la suite

Publié depuis Overblog

30 Mai 2022 , Rédigé par PN Publié dans #LIVRES

Ne jamais oublier.

Parce que la mémoire est un rempart contre la barbarie.

Un témoignage essentiel.


 

 

Lire la suite

" MOONLIGHT " film

29 Mai 2022 , Rédigé par DP Publié dans #Ciné

Retour sur le film " MOONLIGHT " sur ARTE.

Années 80. Un quartier pauvre de Miami. Un gamin afro- américain de 9 ans , Chiron. Sa mère se drogue et il est violemment rudoyé par les autres élèves. On comprend que c’est peut-être parce que son homosexualité s’éveille. L’enfant tyrannisé les fuit et part se réfugier dans un immeuble à l’abandon. Il y rencontre un dealer au grand cœur, Juan, qui va le prendre sous son aile et commencera par lui apprendre à nager . Un seul autre enfant, Kevin, lui a offert un contact amical. ... Suite devant vos écrans.

A noter cette construction intéressante : ce film suit 3 périodes de la vie de Chiron .

C’était le 2 e film de Barry Jenkins, à l’origine " petit film indépendant " et il a effectivement bousculé les OSCARS en remportant plusieurs OSCARS dont celui du Meilleur Film ! Il obtint aussi le prix du Meilleur Scénario, du Meilleur Acteur dans un 2nd rôle. Sans oublier de nombreuses autres récompenses, j’en ai compté une bonne vingtaine, dont le Golden Globe du Meilleur Film Dramatique.

Quand vous regardez ce film, vous ne serez pas surpris car il est à la fois beau, brillant, attachant, bouleversant.

Il a été dit de la mise en scène qu’elle était" élégante et que l’observation des personnages était d’une grande finesse" . La fin est magistrale de beauté. Le titre y prend toute sa profonde et humaine signification.

Je vous livre la critique du " Monde " :

" C’est un véritable chef-d’œuvre. La beauté qui baigne MOONLIGHT de la première à la dernière image agit comme un révélateur . "

 

 

Lire la suite