Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com
Articles récents

Les vacances

9 Octobre 2022 , Rédigé par NC Publié dans #thème libre

 


 

                                            LES VACANCES


 

« Donne-moi ta main et prends la mienne,

La cloche a sonné, ça signifie…

La rue est à nous, que la joie vienne, 

Mais oui, mais oui, l'école est finie » !!!!

Ce succès légendaire des années soixante interprété par la non moins illustre Sheila aux inoubliables couettes et jupe twist ouvre la porte des vacances vers un horizon de temps libre et de libertés. 

La fête des écoles, où un spectacle de danse et de gymnastique était représenté par les élèves vêtus de blancs à la salle culturelle, clôturait l’année scolaire de façon très conviviale.

A la suite de l’investissement scolaire hyper organisé et le travail qui va avec, voici venir le temps bien mérité du repos !!!

Finie la sonnerie stridente du réveil matinal, vive les grasses matinées !

Deux mois pleins de repos, de loisirs variés, de balades à vélo dans la nature, de plein air, de goûter sur l’herbe, de sorties en montagne, montagne qui accueillait chaque année les coureurs du Tour de France : véritable épopée fantastique où il fallait gagner sa place au col du Tourmalet avec un pique-nique conséquent que ma mère préparait soigneusement presque deux jours avant !

La famille « rikiki », tout excitée, partait à l’aube et nous étions impatients d’apercevoir la caravane avec Y. Horner originaire de notre village d’Aureilhan (elle aurait eu 100 ans cette année !) et la musique enjouée de son accordéon mythique. Poulidor et Anquetil…une véritable Légende !!!!

Côté mer, la côte basque a bercé nos vacances avec la soupe de poissons, l’omelette piperade et le thon basquaise de Socoa ! Un véritable régal gastronomique qui nous met l’eau à la bouche !

La baignade à St Jean de Luz, de Biarritz avec le Rocher de la Vierge, n’avaient tellement plus de secret pour moi qu’un jour, je m’y suis perdue !!! A l’époque, point de téléphone portable mais la bienveillance de touristes anglais via le poste de secours !!! et le porte-voix en alerte d’appel pour mes parents vers une issue heureuse ! Cherchez la vedette du jour !!!


 

Côté campagne, mes grands-parents maternels m’attendaient : une ferme tout simplement où cohabitaient trois générations : mes grands-parents, mon oncle et tante et leurs filles, mes deux cousines. Pas de télévision, mais la nature à l’état pur, c’est mieux…cela fait moins mal aux yeux ! Juste une radio pour nous connecter à la civilisation et le célèbre jeu de Lucien « Jeunesse » sur France Inter : le jeu des mille francs ! Le temps s’égrenait comme les perles d’un chapelet, ponctué par les tâches domestiques nécessaires à l’intendance du quotidien.

Le jardin potager nous offrait tous les légumes, les volailles, les œufs, les lapins, les canards constituaient les plats de viandes bien rôtis ou mijotés par ma grand-mère devant le feu de cheminée remplacé partiellement par une gazinière, quelques années plus tard. Le gros pain de campagne était livré à domicile dans une méga boite à lettres vorace du courrier et des cartes postales de vacanciers qui nous faisaient un petit clin d’œil de l’endroit où ils se trouvaient en villégiature. Chaque carte nous donnait l’impression de voyager un peu vers des contrées inconnues.

La couture, le tricot, le crochet faisait partie du quotidien et le célèbre jeu de cartes : « la manille » animait joyeusement toutes nos soirées.

Avec ma cousine, la dînette était le jeu de prédilection au sein de notre maison élaborée au milieu de grands buis que nous aménagions au gré de notre imagination avec pignon sur la mare aux canards !

Les jours de pluie, le grenier transformé en librairie improvisée et médiathèque nous offrait son espace douillet où nous dévorions les bandes dessinées de l’époque.

La vie était douce et tranquille. Les hirondelles sur les fils se regroupaient comme des notes de musique sur une gamme, l’automne pointait alors le bout de son nez !

Terminées les vacances d’été ! Vive la rentrée ! les cartables ! les tabliers !

Les grandes vacances ont ainsi construit le puzzle de mes souvenirs d’enfance si chers à mon cœur et si présents encore aujourd’hui !

Que chaque vacance entraîne dans son sillage d'autres vacances remplies de promesses riches et surprenantes !



 

Lire la suite

  « APRÈS MOI LE DÉLUGE : Tribulations d’un utopiste »

8 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #spectacles

  « APRÈS MOI LE DÉLUGE : Tribulations d’un utopiste »

 

Dans le cadre de la troisième édition du « festival zéro déchet » sur plusieurs jours , en point d’orgue de cette manifestation nécessaire et d’actualité brûlante aujourd’hui , l’artiste ALEC SOMOZA , auteur, metteur en scène et jeu, de la Compagnie Avec des géraniums, vient à Tarbes, au TDN, près des Halles Brauhauban,nous délivrer son dernier spectacle de haute facture. Un doux naïf à la recherche de sa vérité,prenant conscience des impacts environnementaux de son mode de vie, tout en s’ingéniant à démontrer que c’est aussi le notre.

On rit à gorge déployée avec ses facéties,

ses élucubrations,

son idée originale de créer 3 personnages bien différents pour avoir toute la palette du sujet.

Il a le don de parler de choses très sérieuses avec détachement, humour, autodérision et une grande lucidité et l’éventail des sujets qu’il aborde, nous revient, tel un boomerang, agréablement dans la face.

Le jeune public est conquis et tant mieux , car le message est fort, sans être pesant et indigeste.

1h30 de  Seul en scène,  avec un vrai comédien généreux qui se fout (presque) à poil devant l’assistance .

 

Un comédien très penché , mais aussi très perché sur la question !

 

Lire la suite

Repas créole - Atelier d'écriture et autres

7 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Sorties weekend

Samedi 8 octobre, repas créole organisé par l’AJUSA (anciens joueurs de rugby) à partir de 19H , à la salle des fêtes d’Adé. Inscription jusqu’au 6 octobre à l’épicerie Poutou – 18 eur / adulte et 12 euros / 5ans<enfant<12ans

 

Le matin, de 10 à 12h, à la salle culturelle du bas, 1 rue du Lavedan, à Adé, Atelier d’écriture de l’association Animation Diffusion Echanges sur le thème : CINÉMAS. Gratuit.

Repas créole - Atelier d'écriture et autres
Repas créole - Atelier d'écriture et autres
Lire la suite

Interview de la troupe

6 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Fabienne PASCAUD la célèbre journaliste de TELERAMA vient interviewer la troupe des EXQUIS MOTS à Adé :

 

Comment traiter apparemment un sujet banal ? L’usure du couple et la tromperie ?

On peut prendre subtilement l’angle philosophique ; c’est ce parti pris dont a usé avec délectation, l’auteur de la pièce.

 

Sans filtre ?

Oui, sans concessions ; les protagonistes vont au bout de leurs objectifs, quitte à faire s’effondrer la maison.

 

Jusque là , vos pièces étaient dans le registre comédie vaudeville.

Les premières pièces, en effet, étaient dans le registre léger et primesautier. Nous ne les renions pas pour autant.

 

Votre mise en scène à la Paul Claudel.

Comme dans « La boulangère, le boulanger et le petit mitron » de Paul Claudel, on retrouve des éléments semblables que le public découvrira ; on ne veut pas divulgacher l’ensemble du propos.

 

Pourquoi Martine dans le rôle de Florine ?

D’abord, pourquoi pas ? Ensuite, elle se régale dans ce genre de rôle de femme « cabossée ».

 

Dans Famille, Gaarde à vous , quoi de différent ?

On était dans une famille de militaire, avec des règles strictes de savoir-vivre.Nous faisions nous mêmes la mise en scène.

 

Et la dialectique.

Le style de l’auteur est à prendre en compte, les mots y sont goûteux. C’est un régal.

 

Le théâtre dans vos vies.

Il prend une place importante et nous permet de surfer sur la vague actuelle de réalité effrayante.

 

Comment avez vous traversé le covid ?

Nous avons coupé les ponts dans un premier temps, puis nous nous sommes revus avec joie grâce aux outils numériques.

 

Comment voyez vous la crise du réchauffement climatique ?

Elle est inéluctable si les hommes de pouvoir, les gros industriels ne font pas le nécessaire. Je suis humble face à ce sujet complexe.

 

L’élevage industriel.

Il faut le contrer, c’est certain.

 

Le local.

Il faut y revenir en consommant près de nos portes , freiner coûte que coûte , la mondialisation.

Cette interview est une fiction, vous vous en doutez, avec un clin d'oeil malicieux de l'auteur.

Lire la suite

Les Oscars

5 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Ciné

Le16 mai 1929 , il y a presque 100 ans, ce fut la 1e cérémonie de présentation des Oscars à Hollywood.

Lire la suite

OR

4 Octobre 2022 , Rédigé par NC Publié dans #Ecrits

OR (Octobre Rose)


 

Le mois d’octobre se pare de rose

Pour honorer une noble cause

Pour soutenir un combat éprouvant

Face à un ennemi du destin

Appelé cancer du sein…

Cruelle épreuve où sans pitié

« Le crabe» attaque de plein fouet

Toutes les femmes, au plus profond de leur intimité.

Il n’hésite pas à dégrader l’image de leur corps

Et bien pire encore…

Il atteint le symbole même de la femme

Dans ce qu’elle a de plus « chair »

La féminité, la maternité, la beauté naturelle

Qui fait qu’elle se sent ELLE.


 

OR est une formidable occasion

D’exprimer une solidarité

Pour améliorer la prise en charge de cette affection

Pour toutes les générations

En termes de recherche et de prévention.


 


 

Que les parapluies suspendus dans le ciel

Redonnent aux malades des ailes

Et sensibilise toute la population…

Que la légèreté des décorations

Tels que ballons, cœurs, papillons

En ruban rose, se métamorphosent

Pour donner espoir aux personnes en souffrance…

C’est mieux que l’indifférence !


 

Mobilisons-nous pour unir tous nos cœurs

Pour ne plus avoir peur

Ainsi le ruban rose se nouera au ruban bleu

Pour ouvrir la voie à Novembre bleu…


 


 


 


 


 


 


 


 

Lire la suite

« Paz » de Caryl Férey

3 Octobre 2022 , Rédigé par JG Publié dans #LIVRES

Lu « Paz » de Caryl Férey paru dans la collection Folio-Policier. Un thriller écrit par un des grands maîtres du thriller français, couvert de prix et de récompenses. L’histoire se passe il y a quelques années dans un pays, la Colombie, alors déchirée entre toutes les violences, celle des FARC, les révolutionnaires réfugiés dans la forêt amazonienne, les Narcos, ces trafiquants de drogues armés jusqu’aux dents et organisés comme une véritable armée faisant régner la terreur, et les forces spéciales gouvernementales qui n’y allaient pas non plus avec le dos de la cuillère face à ces deux violences, parfois complices. Et s’il est un premier mérite de ce livre, c’est bien de raconter cette Colombie soumise à cette barbarie insupportable où les exécutions sommaires se multipliaient en très grand nombre. Une seule justice y régnait

: la justice expéditive…

L’histoire est celle d’un père très haut magistrat et de ses deux fils, l’un engagé dans les FARC, l’autre en charge de la police criminelle après avoir commandé une unité des forces spéciales. Des femmes se mêlent évidemment à l’intrigue, une révolutionnaire, une journaliste, une travailleuse sociale, des prostituées, une adolescente livrée, ballottée par cette violence insoutenable.

Il y a de l’hémoglobine partout dans ce livre mais ça se lit comme un thriller, avec avidité.


 

Lire la suite

Petite reflexion du matin

2 Octobre 2022 , Rédigé par DP Publié dans #thème libre

Hello ! ...petite réflexion du matin :

A Capbreton, le restaurant face à l’Océan a pour nom BELHARRA. Et la clinique vers laquelle j’ai été dirigée sur Bayonne porte ce même nom, BELHARRA.

Alors je me suis demandé pour quelle raison ce nom semblait si célèbre sur cette côte Sud- Atlantique, car en plus...il me disait " vaguement " quelque chose.

" Vaguement " ?...mais OUI bien sûr !

C’est ça ! Belharra est le nom d’un VAGUE, une vague mythique du Pays Basque qui peut atteindre plus de 20 mètres de hauteur.Elle est exceptionnelle et se forme, sous certaines conditions très précises, au large d’Urrugne à 3 kms de la corniche Basque. Chacune de ses apparitions est un événement et les surfeurs du monde entier se donnent RV pour l’affronter. Du haut des hautes falaises d’Urrugne il y a un endroit où l’horizon sur l’Océan est parfaitement dégagé ,et ce lieu est idéal pour profiter du spectacle.


 

Lire la suite

SI CE N'EST TOI, au PARI

1 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #spectacles

J’ai assisté samedi après-midi à la répétition publique de la pièce « Si ce n’est toi » d’Édouard BOND, par la compagnie « Le bruit des gens » au Pari ,à Tarbes. Mise en scène : Olivier JEANNELLE.

Texte : Edward Bond
Mise en scène : Olivier Jeannelle
Assistante mise en scène : Maëlle Nougaret
Avec Soraya Bittard, Nathan Croquet, Yohann Villepastour
Scénographie : Camille Bouvier
Dramaturgie : Chloé Corbière
Son : Aurel Garcia
Costumes : Alice Thomas
Lumières : Clélia Tournay
Production / Diffusion : Loïc Mirouze et Chloé Corbière
Crédit photo : Carine Saux

J’ai noté le remarquable travail du metteur en scène, très proche de ses acteurs, qui divulguait des conseils, des avis, à tours de bras.Un vrai « moulin à paroles » !

J’ai vu des jeunes comédiens (2 garçons, une fille) hyper concentrés, à l’écoute et ayant la ferme volonté de répondre aux attentes du coach.

La scène qui fut travaillée face à un public :

une scène de ménage dans un couple , une vraie dispute avec des cris, de la fureur, de la colère… J’ai été ébahi par l’énergie contenue fournie. Quelle maîtrise de soi, de ses sentiments, tout en étant proche de la réalité ! Quelle vérité dans le jeu ! Je ne peux qu’avoir envie d’aller les voir prochainement dans la pièce en question. C’est dans l’objectif.

Résumé : Nous nous trouvons en 2077 , oui dans le futur, dans une société hyper hiérarchisée , dans la 3e génération. Un couple reçoit le prétendu frère de Sara (jouée par Soraya BITTARD) , qui fait rejaillir un passé aboli par la société, la loi actuelle . Cet « intrus » menace involontairement l’équilibre du couple et à travers lui, la société toute entière. Il faut l’éliminer avant qu’il n’attire l’attention , par le poison.

On pense forcément à « 1984 » de George ORWELL . Ici c’est « Si ce n’est toi » d’Édouard bond.

Allons au théâtre ! C’est vital.


 

Lire la suite
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>