Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
reg-artsadeens.over-blog.com

theatre

La Fontaine et le confinement

1 Décembre 2022 , Rédigé par JG Publié dans #Théâtre

Vu « La Fontaine et le confinement » de Fabrice Luchini au théâtre Montparnasse. Une divagation littéraire de Luchini, seul sur scène bien entendu, pendant plus d’une heure et demie, presque deux heures, autour du thème du confinement et de trois auteurs : La Fontaine, Pascal et Baudelaire. C’est un véritable régal. Le talent de cet homme est à la fois de faire aimer la littérature avec une sorte de profondeur culturelle évidente, et de divertir voire de faire vraiment rire à partir d’improvisations souvent provoquées par les spectateurs eux-mêmes: là une toux, ici un retardataire ou encore une lumière qui s’allume, un portable qui sonne ….ce qui, au passage, provoque une critique féroce mais ô combien bienvenue des réseaux sociaux et des selfies ! Bref, l’homme a le talent de vous rendre plus intelligent tout en vous divertissant. Je me répète : un régal .

Lire la suite

Avant la Générale, nous nous sommes retrouvés ( les comédiens) derrière la toile , à l'abri des regards , en bas des escaliers ; > > nous avons commencé par énoncer, tour à tour, chacun d'entre nous,..."> Concentration avant évènement

24 Novembre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

le "aka" , ou renforcement énergétique du groupe


>

Avant la Générale, 

nous nous sommes retrouvés ( les comédiens) derrière la toile ,

 à l'abri des regards , 

en bas des escaliers ; 


>


>

nous avons commencé par énoncer, tour à tour, chacun d'entre nous,  une syllabe du mot "les ex-quis mots" dans un sens, puis dans l'autre , histoire de nous concentrer .


>


>

Puis ,

 nous avons fait des inspirations profondes , 2 séries , pour retrouver le calme intérieur .


>


>

Puis, 

j'ai appelé le groupe à s'encourager mutuellement, 

à jouer sur les émotions, en sachant que Jeannot était présent dans la salle exceptionnellement ces temps ci ,

 à réaliser que le grand soir était là après un travail sans relâche d'une année complète .


>


>

 Et enfin, 

l'un d'entre nous, je ne sais plus lequel ou laquelle, nous a incités à jeter un cri pour souder le groupe ; nous l'avons fait au moins 2 fois . 


>


>

Nous étions prêts pour affronter l'arène ... 

mg

Lire la suite

Nouvelle Générale pour les Exquis mots

17 Novembre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Ça y est , il est 18h30

et la Générale de « Nous ou l’amour sera au RV » écrite par Jean Carassus et adaptée et mise en scène par Corinne Marsollier, est derrière nous

et ça représente un grand ouf de soulagement , car c’est le résultat de mois de travail d’apprentissage , de réglages, de production du nouveau décor etc.

Tout le monde est remercié sans oublier personne . Même les membres du CA d’ADE, ne sont pas oubliés car ils ont voté le budget pour faire venir pour la 1e fois une metteure en scène .

 

 

Hier déjà,

nous nous réunissions dès 9h , pour nous rendre au box de stockage de Juillan , village voisin, récupérer le décor démonté.

A 10h ,

nous étions de retour pour procéder au montage des structures, des rideaux, du son et des lumières.

Un filage sur scène fut déroulé en suivant.

 

 

Aujourd’hui, dimanche,

le Rv était fixé à 15h30 par Corinne. Nous eûmes largement le temps de finir les derniers préparatifs, avant l’arrivée de nos quelques invités sélectionnés.

 

 

Dès 17h,

nous entrons sur scène, à la fois excités et fébriles.

 

On retrouvera les habituels défauts des Générales ,

mais ne sont-elles pas faites pour cela : les gommer tout simplement !

Avant de projeter une tournée régionale porteuse d’émotions que nous recherchons tous en pratiquant le théâtre .

En avant, toutes voiles dehors !

 

 

Lire la suite

Ancienne Générale des Exquis mots

10 Novembre 2022 , Rédigé par MP Publié dans #Théâtre

 

Mercredi 30 octobre 2019, Les Exquis-Mots se la rejouent !

 

Après la prestation des Exquis-Mots sur la scène du Pari, en avril 2019, Jean-Claude R, dit Coco, notre nouveau colonel, venait rejoindre la troupe, reprenant le rôle de notre camarade Henri, qui nous a laissé un grand vide, bien malgré lui, dans son fauteuil de scène... Cette Générale lui a, bien évidemment, octroyé une place dans nos cœurs et dans nos pensées ...

 

Six mois plus tard, il nous fallait évaluer de nouveau notre potentiel, permettant ainsi à notre nouvel ami de tester ses performances, son trac, de prendre ses marques ... et de vivre cette merveilleuse aventure qu'est la scène ... Au fait, ça fait quoi de porter le kilt, Coco ?

 

De même pour notre cher Emmanuel (Marc J), remontant sur scène après quelques semaines difficiles ... l'expérience du « billard » ajoutée à la souffrance physique XXL de ce p... de nerf sciatique... et pourtant, y'avait la dose ! Docteur Edmond (Marc G) vous le dirait.

 

Quant à Marie (Béa D), elle pouvait de nouveau repartir de « bon pied », c'est le cas de le dire … Bien qu'elle ait encore quelques difficultés à les remettre dans ses godasses, contrairement à son frère, n'est-ce pas Pierre-Jean ( Gilles B ) ?

 

Enfin, après quelques fortes nausées de Jean-Maxence (Hervé R) qui nous ont bien fait rire, nous avons tous reconnu que le rôle du souffleur n'était pas vain … Pas vrai Sarah ?

 

Pour ma part, Jeanne-Lise n'a pas défailli lors du Despacito, et ceci malgré l'absence de la boule à facettes... qu'elle n'avait même pas remarquée ! Cependant elle a bien compris que Jean-Louis et Véro avaient été sensibles aux notes aiguës poussées par la Castafiore... TROIS verres cassés, Mama mia !

 

Conclusion : toujours autant de plaisir partagé, de la bonne humeur, des ondes positives et communicatives... Bref ! Que des bons ingrédients ! Tout comme notre succulent repas en compagnie de Jeannot, appréciant tout autant que nous le réconfort après l'effort ! Car faut bien dire que le montage, démontage, puis rangement du décor n'est pas une mince affaire... ce n'est pas de tout repos... sauf pour toi Marc J … Interdit ! Tu dois garder tes forces pour jouer Tarzan !

 

Sur ce, même si on peut mieux faire, l'essentiel est que nous sommes bel et bien repartis … Alors, en route pour le Béarn … Et maintenant... Famille,

 

Gaaarde à vous !

Lire la suite

LE COUP DE THÉÂTRE

3 Novembre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

LE COUP DE THÉÂTRE

c’est l’effet de surprise, donc :

c’est quand , me promenant dans une allée du jardin Massey , je me trouve nez à nez avec... un paon énervé.

C’est quand , me préparant à un pique nique au lac de Soues , repérant au loin une table libre , je vois passer sur ma gauche d’un pas alerte , un couple bien plus jeune que nous, qui se dirige tout droit vers la table que nous avions en vue et ...s’y installe.

C’est quand le jeune boule dogue français... se fait rabrouer par le vieux bichon maltais qui tient son os de jambon dans la gueule.

C’est le long cou de Benjamin Lavernhe ou celui de la blonde épouse de Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain.

C’est le coup de théâtre...

 

Lire la suite

Chansonnette

27 Octobre 2022 , Rédigé par MP Publié dans #Théâtre

Dans la nouvelle pièce des Exquis Mots «  Nous ou l’amour sera au rendez vous » , Léa chantonne...

Sur l’air de « que reste t-il de nos amours ? » De Charles Trenet

 

Que reste t-il de nos forêts?

des océans, des champs de blé ?

Que reste t-il des chants d’oiseaux

dans les roseaux ?

 

Que reste t-il de nos glaciers,

de nos montagnes enneigées ?

Que reste t-il de tout cela,

dites le moi.

 

Que reste t-il de nos saisons ?

Du petit banc devant nos maisons ?

Le souvenir d’une chanson

la la la la

 

Lire la suite

ET PUIS... ON S’APERÇOIT (Sur une musique de Serge Lama)

20 Octobre 2022 , Rédigé par MP Publié dans #Théâtre

ET PUIS... ON S’APERÇOIT (Sur une musique de Serge Lama)

Que le théâtre, ça fait du bien !

 

On arrive patraque
Un beau soir, plein de trac
Parmi tant d'inconnus
On est un inconnu
On découvre la scène
Où le décor nous mène
On a peur d'être là, de jouer devant eux...

ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que de jouer, ça fait du bien
ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que de parler, ça fait du bien
Alors, on parle
Et on vous parle, de tout, de rien !

On se trouve un beau soir
On est deux, face à face
On se trouve un beau soir
Sur scène, face à eux
On se dévoile un peu,
Puis on cède la place,
En donnant la réplique, on fait ce que l'on peut...

ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que d'être deux, ça fait du bien
ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que d'être unis, ça fait du bien
Alors on joue, alors on joue
Et tout va bien !
On rencontre un beau soir
Un public enthousiaste
On est un étranger
Parmi des étrangers
On échange des mots
Et quelques verres ensemble
Par ces instants de joie, la vie est un cadeau...
 
ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que le théâtre, ça fait du bien
ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Que d'être ensemble, ça fait du bien
Alors, on reste, alors on reste
Encore un peu !
On se trouve, un beau soir
Tout seul devant sa glace
Devant son ombre morte
On est déconnecté
On se retourne un peu,
Mais le passé s'efface
Et on s'étonne alors
 
D'être déjà rentré...
ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Qu'un soir prochain reviendra bien

ET PUIS... ON S’APERÇOIT
Qu'un autre encore, on jouera bien
Alors, on rêve, alors, on rêve
Au lendemain…

 

 

Lire la suite

Atelier théâtre LES PETITS EXQUIS MOTS

13 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Atelier théâtre LES PETITS EXQUIS MOTS :

les cours de théâtre, hebdomadaires, pour les jeunes, ont repris le jeudi 6 octobre, après l’école. Si votre enfant est intéressé , contacter Béa, au 0632214339, pour tout renseignement.

Lire la suite

Interview de la troupe

6 Octobre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Fabienne PASCAUD la célèbre journaliste de TELERAMA vient interviewer la troupe des EXQUIS MOTS à Adé :

 

Comment traiter apparemment un sujet banal ? L’usure du couple et la tromperie ?

On peut prendre subtilement l’angle philosophique ; c’est ce parti pris dont a usé avec délectation, l’auteur de la pièce.

 

Sans filtre ?

Oui, sans concessions ; les protagonistes vont au bout de leurs objectifs, quitte à faire s’effondrer la maison.

 

Jusque là , vos pièces étaient dans le registre comédie vaudeville.

Les premières pièces, en effet, étaient dans le registre léger et primesautier. Nous ne les renions pas pour autant.

 

Votre mise en scène à la Paul Claudel.

Comme dans « La boulangère, le boulanger et le petit mitron » de Paul Claudel, on retrouve des éléments semblables que le public découvrira ; on ne veut pas divulgacher l’ensemble du propos.

 

Pourquoi Martine dans le rôle de Florine ?

D’abord, pourquoi pas ? Ensuite, elle se régale dans ce genre de rôle de femme « cabossée ».

 

Dans Famille, Gaarde à vous , quoi de différent ?

On était dans une famille de militaire, avec des règles strictes de savoir-vivre.Nous faisions nous mêmes la mise en scène.

 

Et la dialectique.

Le style de l’auteur est à prendre en compte, les mots y sont goûteux. C’est un régal.

 

Le théâtre dans vos vies.

Il prend une place importante et nous permet de surfer sur la vague actuelle de réalité effrayante.

 

Comment avez vous traversé le covid ?

Nous avons coupé les ponts dans un premier temps, puis nous nous sommes revus avec joie grâce aux outils numériques.

 

Comment voyez vous la crise du réchauffement climatique ?

Elle est inéluctable si les hommes de pouvoir, les gros industriels ne font pas le nécessaire. Je suis humble face à ce sujet complexe.

 

L’élevage industriel.

Il faut le contrer, c’est certain.

 

Le local.

Il faut y revenir en consommant près de nos portes , freiner coûte que coûte , la mondialisation.

Cette interview est une fiction, vous vous en doutez, avec un clin d'oeil malicieux de l'auteur.

Lire la suite

Avanti !

22 Septembre 2022 , Rédigé par MG Publié dans #Théâtre

Hier , en salle, nous, les comédiens de la troupe des Exquis Mots d’Adé, nous sommes revus autour de la table (recentrage) , pour procéder à une « italienne ». Késako ?

L’italienne, au théâtre, est l’entraînement, pour le comédien, à réciter son texte rapidement sans intonations. Oui, c’est une course de sprint, tout à fait.

 

L’italienne permet de voir où l’on en est, par rapport à soi même et ses tirades, ses partenaires et par rapport à la pièce dans sa totalité (actuellement, nous avons 3 actes)  ;

le fait de ne pas jouer sur scène , de ne pas chercher les intonations, nous donne davantage de focalisation, de zoom sur les mots de l’auteur de la pièce.

On se concentre (comme la tomate) sur notre texte.

 

Ils sont forts, ces italiens !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>